Transitions de l’Ecole à l‘Emploi

Description du projet

TREE est la première étude longitudinale nationale sur la transition des jeunes de l'école à la vie adulte. L'étude porte sur les parcours de formation et professionnels des jeunes après l'école obligatoire. Le premier échantillon (TREE1) comprend plus de 6'000 jeunes qui ont participé à l'enquête PISA (Programme for International Student Assessment) en 2000 et qui ont terminé l'école obligatoire la même année. Cet échantillon est représentatif tant sur le plan national qu'au niveau des régions linguistiques. L'observation d'un deuxième échantillon (TREE2), similaire au premier quant à sa taille et sa composition, a démarré en 2016. Avec cette extension vers un design à plusieurs cohortes, la Suisse figure parmi les peu de pays au monde qui sont en mesure d'effectuer des analyses comparatives portant sur les parcours des deux échantillons et leurs conditions cadre.

Entre 2001 et 2007, l'échantillon TREE1 a été suivi par moyen de plusieurs sondages entre 2001 et 2014. Actuellement, les données des huit volets 2001-2010 sont disponibles sous forme de scientific use files (voir DONNÉES). Les données TREE se trouvent parmi les cinq jeux de données les plus fréquemment utilisés dans la recherche des sciences sociales en Suisse. Le nouveau release des données TREE, disponible depuis septembre 2016, comprend les données du 9e volet de 2014 ainsi qu'un fichier longitudinal avec toutes les épisodes d'activité lucrative effectuée entre 2003 et 2014.

Quant à sa méthodologie, TREE est une étude longitudinale prospective à échantillons aléatoires qui combine des entretiens téléphoniques (CATI) avec des questionnaires complémentaires par écrit (CASI et papier/crayon). Les instruments de sondage visent à reconstruire, de manière aussi détaillée que possible, les parcours de formation et d'emploi des jeunes (répertoriage mois par mois). En parallèle, TREE recueille un set de données contextuelles compréhensif qui permet, au delà de la description des parcours, d'identifier des facteurs explicatifs qui influencent ces parcours (voir "concept et échelles").

Depuis 2008, le projet, est principalement financé par le Fonds national pour la recherche scientifique (FNS), qui lui a accordé le statut d'une infrastructure de données de sciences sociales d'importance nationale. Depuis 2015, TREE est domicilié à l'Université de Berne. La responsabilité stratégique pour le projet est partagée entre les profs. Ben Jann (Institut de sociologie) et Rolf Becker (Div. Sociologie de l'éducation à l'Institut des sciences de l'éducation) ainsi que Christian Imdorf (instituts de sociologie de l'Universités de Berne et de Bâle).